Rechercher
  • Sabrina Chabanel

Soignez votre microbiote!


Notre intestin est composé d’environ 100 milliards de microorganismes tels que bactéries, levures, champignons, virus, archées et pèse 2kg ! C’est la flore intestinale que l'on appelle le microbiote intestinal.

Le microbiote est un véritable écosystème. Situé non seulement dans les intestins, il existe aussi dans la bouche, la peau et les voies uro-génitales. Et tout ce petit monde communique entre eux.

Lorsqu'on sait que 80% de notre système immunitaire se trouve dans les intestins, c’est dire s’il faut en prendre soin pour rester en bonne santé.

Jusqu'à aujourd'hui, on pensait que le bébé naissait avec un tube digestif stérile mais des études récentes suggèrent qu'il y a une colonisation bactérienne du bébé déjà dans le ventre de sa maman par l'intermédiaire du liquide amniotique et du placenta (1). Le microbiote du bébé s'établit donc déjà avant même l'accouchement, le placenta jouant un rôle primordial dans la programmation de l'état de santé futur de l'enfant. A tel point, qu'un déséquilibre de la flore intestinale de la future maman pourrait entraîner une naissance avant terme. D'où l'importance de soigner la flore intestinale de la maman lorsqu'elle est enceinte (2).

Quelques minutes après sa naissance, le bébé est colonisé par les bactéries vaginales et fécales de sa maman s’il naît par voies basses. Si le bébé naît par césarienne, il ne reçoit les bactéries que de la peau de sa maman et de l'environnement où il se trouve (hôpital, maison de naissance, maison). Puis, lorsque cela est possible, il reçoit des Bifidobactéries par le lait maternel.


Alors, futures mamans, je vous implore d'allaiter votre bébé, même quelques jours, afin de donner toutes les chances à votre bébé!


Si l'accouchement par voie naturelle ne peut pas se faire pour des raisons médicales et que l'allaitement n'est pas souhaité, je vous conseille vivement de donner des probiotiques ciblés pour coloniser l'intestin de votre enfant, en tout cas pendant sa première année de vie. Il faut demander conseil à un spécialiste qui s'y connaît en probiotiques (moi, par exemple 😉).


Le microbiote acquiert sa composition définitive dans les 3 premières années de vie. Ensuite, on ne peut plus le modifier... D'où l'importance cruciale de soigner la flore intestinale de votre bébé!

On parle de dysbiose lorsque l’équilibre du microbiote est perturbé.

La flore est composée majoritairement de Bifidobactéries et de Lactobacilles mais également de virus, de levures et mycètes

Les Bifidobactéries se trouvent surtout dans l’intestin grêle où se passe aussi l’absorption des nutriments. L’intestin grêle est un jardin qu’il faut bien entretenir.

Les Lactobacilles se trouvent majoritairement dans le côlon et ont un rôle protecteur.

Système digestif Intestin grêle en détail

Le cerveau et le système intestinal communiquent par les neurones mésentériques, dans les 2 sens.

Si la flore est perturbée avec la multiplication d’une flore de putréfaction (donc pathologique), les signaux libérés par la flore comme l’acide butyrique et le propionate (acides gras à courte chaîne) sont perturbés également.

L’acide butyrique (ou butyrate), un acide gras à chaîne courte (AGCC), fabriqué par la flore à partir des fibres végétales apportées par l'alimentation (céréales, légumineuses, légumes, fruits) nourrit les cellules de l’intestin. Bien nourries, les cellules intestinales se multiplient et fonctionnent normalement. Leur rôle principal est de faire barrière à la pénétration de molécules indésirables (toxiques, allergènes, virus, bactéries...) dans le sang, responsables de l’inflammation et des intolérances alimentaires.

Le propionate, un autre acide gras à chaîne courte, quant à lui, module notre appétit en donnant des signaux adéquats à notre cerveau. S’il n’est pas assez produit par la bonne flore, peut s’ensuivre une prise de poids ou le diabète.

Si la barrière intestinale est poreuse, elle peut entraîner également de l’eczéma, de l’asthme, des maladies auto-immunes, le diabète (en endommageant les récepteurs à l’insuline), une prise de poids et des troubles cardiovasculaires (cholestérol, hypertension).

Le microbiote fabrique aussi de la vitamine K qui réduit la mortalité toutes causes confondues car elle est anti-inflammatoire et protectrice cardio-vasculaire.

Un microbiote déséquilibré développe une population de bactéries pathogènes indésirables comme le Candida et les Firmicutes (Clostridium, Streptococcus) au détriment des "bonnes bactéries" comme les Bifidobactéries, les Lactobacilles et Bacteroidetes bénéfiques à notre santé.

Qu’est ce qui perturbe l’équilibre du microbiote ?

  • Microbiote maternel pas assez diversifié pendant la grossesse

  • Naissance par césarienne

  • Lait infantile

  • Une alimentation riche en graisses et en sucre (malbouffe)

  • Le stress

  • Les médicaments (antibiotiques, IPP)

  • Les maladies d'enfance mal soignées

  • Chirurgies

L’inflammation engendrée par une dysbiose (déséquilibre du microbiote) peut se propager jusqu’à la barrière hémato-encéphalique (cerveau) pouvant alors créer de la dépression et des troubles psychiques.

Qu’est-ce qui nourrit notre microbiote ?

  • Les fibres contenues dans les fruits, les légumes, les céréales complètes et les légumes secs (lentilles, pois chiches, haricots secs)

  • Les fruits à coque et les fruits secs

Conclusion

Vous l’avez compris, pour rester en bonne santé, il est impératif d'entretenir un microbiote riche et diversifié grâce à une alimentation variée et équilibrée, riche en fruits et légumes car c'est un facteur de protection contre la plupart des cancers et des maladies chroniques (maladie de Crohn, maladie coeliaque, rectocolite hémorragique, sclérose en plaque, arthrite rhumatoïde, fibromyalgie...).

(1) Une colonisation in utero déterminante pour la santé future de Rémi Gschwind, Thierry Fournier, Marie-José Butel et Sandra Wydau-Dematteis

(2) La prématurité spontanée et le microbiote maternel de Nathalie Côté, Jean-Charles Pasquier, 2018





Chemin du Couvent 8b

1807 Blonay, Suisse

info@micro-nutrition.com

Tél: +41 76 322 10 20

Pharmacienne

Micronutritionniste

Cabinet de micronutrition Sabrina Chabanel sur 

Facebook

  • White Facebook Icon

© 2017 par Sabrina Chabanel