top of page

Se débarrasser de la cellulite une fois pour toutes!

Dernière mise à jour : 23 avr.



La cellulite, médicalement appelée lipodystrophie superficielle, se manifeste par une texture irrégulière de la peau, souvent comparée à une peau d'orange. Elle survient lorsque des dépôts de graisse se forment sous la peau, comprimant les tissus conjonctifs sous-jacents et créant ainsi une apparence bosselée. Cette condition peut affecter différentes parties du corps, notamment les cuisses, les hanches, les fesses, l'abdomen et les bras.

Principalement observée chez les femmes, la cellulite peut être attribuée à divers facteurs tels que la génétique, le régime alimentaire, le manque d'exercice, les fluctuations hormonales et le vieillissement. Il est important de noter que la cellulite n'est pas exclusivement liée à un excès de poids ; elle peut également affecter les femmes au physique mince.

La formation de cellulite résulte de l'accumulation de cellules adipeuses dans l'hypoderme, la couche profonde du derme. Cette accumulation peut être associée à une fibrose et à une rétention d'eau, contribuant ainsi à l'apparence bosselée et capitonnée de la peau.

Bien que la cellulite ne soit généralement pas considérée comme une condition médicale grave, elle peut avoir un impact significatif sur la confiance en soi et le bien-être émotionnel des personnes qui en souffrent.

Effectivement, bien que la cellulite puisse être perçue comme inesthétique, elle n'est généralement pas considérée comme nocive pour la santé, contrairement à la graisse abdominale qui est souvent associée à un risque accru de maladies cardiovasculaires et de diabète.


Cependant, malgré son caractère non préjudiciable pour la santé, la cellulite peut engendrer des complexes et des troubles émotionnels chez certaines personnes.

La cellulite se manifeste sous trois formes distinctes, chacune avec ses propres caractéristiques :

  • Cellulite adipeuse : Localisée principalement sur les hanches et la culotte de cheval, elle a une apparence plutôt "molle" et est visible lorsque la peau est comprimée, mais elle n'est pas douloureuse au toucher. Ses causes peuvent être attribuées à une alimentation déséquilibrée, trop riche en sucre et à un index glycémique élevé, ainsi qu'à un manque d'activité physique.

  • Cellulite aqueuse (ou infiltrée) : Caractérisée par une rétention d'eau, elle peut apparaître sur différentes parties du corps telles que les bras, la culotte de cheval, les cuisses, les mollets ou les chevilles. Les causes incluent un déséquilibre hormonal, une mauvaise circulation sanguine et une rétention d'eau, particulièrement notable lors de fortes températures.

  • Cellulite fibreuse : La forme la plus résistante, elle se caractérise par une texture dure au toucher et est généralement localisée aux genoux et aux cuisses. Elle peut être douloureuse au toucher. Cette forme de cellulite est causée par un durcissement des fibres de collagène, souvent lié à la glycation. La glycation est un processus où les molécules de sucre se lient à des protéines ou à des lipides, formant des composés appelés produits finaux de glycation avancée (AGE). Dans le cas de la cellulite fibreuse, la glycation peut entraîner un durcissement des fibres de collagène, rendant la cellulite plus résistante et plus difficile à éliminer. Ce processus est associé à diverses maladies chroniques telles que le diabète, les maladies cardiovasculaires et les maladies neurodégénératives.


Comment s’en débarrasser?


  • Si la cause est hormonale:

En effet, elle peut apparaître lorsqu’il y a un changement hormonal par exemple, lors de la puberté, pendant la grossesse, à la ménopause et lors de la prise d’un contraceptif hormonal.

Ce sont les fluctuations hormonales qui favorisent le stockage des graisses à certains endroits. Les hormones impliquées dans ce processus sont principalement les oestrogènes, la testostérone, l’hormone de croissance, l’insuline et le cortisol.

Pour lutter contre la cellulite liée à des déséquilibres hormonaux, plusieurs stratégies peuvent être adoptées, notamment en ajustant son alimentation :

  1. Contrôle de l'index glycémique : Réduisez la consommation d'aliments à indice glycémique élevé tels que le pain blanc, les viennoiseries, les sucreries, les sushis et les céréales soufflées. Limitez également les sucres ajoutés dans votre alimentation.

  2. Aliments riches en fibres et minéraux : Favorisez les légumes verts, l'avocat, l'artichaut, le fenouil et les choux, qui sont riches en fibres et en minéraux. Ces aliments aident à réguler le métabolisme et à éliminer les toxines.

  3. Consommation de phytoestrogènes : Intégrez des aliments riches en phytoestrogènes tels que le soja (tofu, tempeh, lait de soja, edamame), les graines de lin broyées, les légumineuses, le thym, l'origan, le seigle, l'orge, les algues nori, les myrtilles et le persil. Les phytoestrogènes peuvent aider à réguler les niveaux d'oestrogène dans le corps et à réduire les effets néfastes sur la cellulite.

  4. Limitation des produits laitiers animaux : Réduisez la consommation de produits laitiers animaux, en particulier les yaourts et le lait, qui peuvent contenir des hormones de croissance et des perturbateurs endocriniens. De plus, les produits laitiers peuvent entraîner une augmentation de l'insuline, favorisant ainsi le stockage des graisses.

  5. Gestion du stress : Adoptez des techniques de gestion du stress telles que la cohérence cardiaque, la méditation et le yoga pour réduire les niveaux de cortisol, l'hormone du stress, qui peut contribuer à l'accumulation de graisse.

Afin d’améliorer la circulation sanguine, le retour veineux et diminuer les oedèmes, les plantes sont d’une grande aide (sous forme de tisane, teinture-mère, gélules):


  • Le marronnier d’inde: il possède des propriétés anti-inflammatoires et toniques, il diminue la viscosité du sang et agit sur les oedèmes.

Contre-indications: personnes avec sensibilités digestives (ulcère gastrique ou duodénal), médicaments anticoagulants ou antiplaquettaires (Sintrom, Aspirine, clopidogrel, Xarelto, etc), grossesse et allaitement.

  • La vigne rouge: elle contient des pigments rouges appelés anthocyanes qui diminuent la perméabilité capillaire et donc les oedèmes. Ces antioxydants agissent aussi très bien en cas d’hémorroïdes.

Précautions: Laisser 2h entre la prise de médicaments ou de compléments alimentaires et la vigne rouge. Prudence également avec les médicaments anticoagulants ou antiplaquettaires (Sintrom, Aspirine, clopidogrel, Xarelto, etc)

  • Le mélilot: c’est un très grand anti-oedèmateux car il draine le liquide lymphatique. Très utile chez les personnes qui souffrent des jambes lourdes et d’une mauvaise circulation au niveau des mollets.

Contre-indications: Médicaments anticoagulant et antiplaquettaires (Sintrom, Aspirine, clopidogrel, Xarelto, etc), troubles hépatiques, grossesse et allaitement.


Pour obtenir un effet synergique, on peut très bien associer le mélilot à la vigne rouge ou au marron d’inde.

  • L’orthosiphon: il est très diurétique, c’est donc un allié lorsqu’on est dans une démarche de rééquilibrage alimentaire, de perte de poids. Il abaisse le taux de sucre dans le sang et diminue les triglycérides. Il aide également lors de crise de goutte et douleurs rhumatismales (élimine l’acide urique).

Contre-indications: grossesse et allaitement, enfants de moins de 18 ans, insuffisants rénaux, crise de colique néphrétiques.

  • La sève et les feuilles de bouleau: très dépuratif, diurétique, antioedémateux. Les feuilles sont les plus diurétiques.

Contre-indications: grossesse et allaitement, insuffisance rénale (voir avec le médecin).

Il est important de noter que ces approches nutritionnelles et à base de plantes peuvent être utilisées en complément d'une alimentation équilibrée, d'une hydratation adéquate et d'une activité physique régulière. Il est recommandé de consulter un professionnel de la santé avant d'entreprendre tout nouveau régime ou programme de supplémentation.

En outre, pour des résultats optimaux, des traitements complémentaires tels que les massages, les crèmes spécialisées, les thérapies par ondes acoustiques ou les traitements esthétiques peuvent également être envisagés en consultation avec un spécialiste.


Lien pour prendre rendez-vous avec moi: -> clic ici


Références:

(2)https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/20463043/

(3)https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/17992574/


Comments


bottom of page